DUO PIANO, CONTREBASSE, VOIX

Elise Dabrowski, Claudine Simon — Répertoire, improvisations, création

Elise Dabrowski, mezzo soprano, contrebasse

Claudine Simon, piano, piano préparé

 

Avec ce projet, les deux musiciennes visent la création d’un mode d’expression singulier à partir de trois matières distinctes. 

La première est constituée par le répertoire du lied, des œuvres fortes du romantisme allemand. Ces œuvres choisies seront ensuite manipulées, distordues, décalées par le biais de l’improvisation et d’une écriture résolument contemporaine (instruments préparés). Cette démarche donne lieu à l’éclosion d’un second niveau de langue. Un langage fondé sur l’expérimentation et qui se crée en réaction aux savoirs faire antérieurs. 

A la confrontation de ces langages musicaux, se mêlera une troisième langue, poétique, verbale, parlée ou musicalisée, celle de Ghérasim Luca. Ce poète roumain propose, du reste, avec son oeuvre un trajet similaire. Tout se passe comme si la poésie de Luca luttait à tout bout de « chant » contre une langue par trop « commune ». Fendre les mots ou faire bégayer la langue. Travailler aux limites du dire, dans ses impossibilités, en direction de l’enfance d’une langue, en déconstruisant les lieux communs, stéréotypes et clichés du langage avec une oreille d’étranger, car l’étranger entend autrement, et par là formuler de nouvelles syntaxes, ouvrir à de nouveaux possibles. 

Un discours décapé, tranchant, grinçant, qui malaxe, maltraite, caresse, mitraille les mots, comme si le masque des mots se délabrait, comme si le sens surgissait neuf, violent, insolent, irréductible… 

Der Riss – La fissure, est bien l’espace sensible que le duo cherche à pénétrer, à faire entendre. 

 

Extrait video lors de l’émission A l’improviste d’Anne Montaron sur France Musique en novembre 2016